Les travaux sur les enrobés routiers

Comme beaucoup d’ouvrages datant d’avant 2000, les voiries font elles aussi l’objet de diagnostics avant travaux sur leurs enrobés routiers, en raison de l’utilisation à outrance jusqu’en 1995, d’amiante chrysotile et d’HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), soit deux polluants fortement cancérogènes.

Le 15 mai 2013, une circulaire ministérielle à rendu obligatoire les diagnostics avant travaux sur les enrobés routiers, afin d’anticiper tous risques éventuels d’exposition comme de pollution au cours des chantiers programmés au sein des voiries.

Avec l’intervention d’un diagnostiqueur certifié, la sécurisation du chantier est assurée par les compétences de cet expert qui va réaliser une étude approfondie, ponctuée par des prélèvements de carottages à l’eau dans le bitume.

En effet, ceux-ci permettent de repérer, après analyse dans les couches internes des enrobés routiers, la présence éventuelle des deux polluants.

Par conséquent, son rapport sera exemplaire avec non seulement l’évaluation du risque amiante mais aussi la préconisation d’opérations préventives pour la protection des travailleurs, comme la mention des qualifications nécessaires pour intervenir dans le chantier.

Enfin, une réflexion est également entamée à titre préparatoire pour établir de façon optimale un plan de gestion des déchets.  

certification - assurance - réseau

Accessibilité handicapé Coutances
Diagnostiqueurs certifiés
par I.CERT
Amiante avant travaux Bretagne
Diagnostiqueurs certifiés
par ABCIDIA
Amiante avant travaux Normandie
Membre de la
CDI FNAIM
Accessibilité handicapé Normandie
Prestations assurées par
ALLIANZ