Diagnostic du bâtiment : faire baisser la concentration de radon

La présence de radon dans un bâtiment entraîne un risque pour la santé, notamment dans les lieux de travail. Le gaz radonserait l’une des principales causes de cancer du poumon. Le code de la santé publique, le code du travail et le code de l’environnement ont donc instauré des obligations. Cette réglementation s’est durcie au fil des années,surtout dans les ERP et les locaux professionnels. La gestion du risque radon comprenddes étapes obligatoires :

  • Un dépistage pour savoir s’il y a présence de radon et le niveau de risque associé
  • Des actions et mesures correctives en cas de dépassement du niveau de référence
  • Un diagnostic du bâtiment au-delà de 1 000 Becquerels par mètre cube, ou de 300 Becquerels par mètre cube malgré la mise en œuvre des recommandations.

La réalisation du diagnostic du bâtiment

Un professionnel effectue un diagnostic technique du bâtiment en respectant la norme NF X46-040 de février 2011 (Traitement du radon dans les immeubles bâtis) comportant :

  • L’identification des raisons pour lesquelles il y a présence de radon, avec des ressources documentaires et une visite sur le site : sources d’entrée du gaz naturel, étanchéité du bâtiment, équipements (chauffage, ventilation…), aération, etc.
  • La prescription de solutions correctrices supplémentaires, voire de travaux plus conséquents à entreprendre, pour abaisser les concentrations de radon

Des vérifications permettent ensuite de contrôler la baisse du taux de radon. Les causes de la présence de radon varient selon le bâtiment. Un professionnel doit donc venir faire un diagnostic du bâtiment pour déterminer les moyens d’actions à mettre en œuvre.

certification - assurance - réseau

Accessibilité handicapé Coutances
Diagnostiqueurs certifiés
par I.CERT
Amiante avant travaux Bretagne
Diagnostiqueurs certifiés
par ABCIDIA
Amiante avant travaux Normandie
Membre de la
CDI FNAIM
Accessibilité handicapé Normandie
Prestations assurées par
ALLIANZ